Xeeman Jööng fa Faajut

‘’Xeeman Jööng fa Faajut’’ c’est le nom du Festival né des journées de
réflexion, organisées les 28 et 29 décembre 2017 à Mbodiène et à Joal
– Fadiouth sur la mise en place du Géoparc de la Petite Côte. La
première édition s’est tenue les 21 et 22 décembre 2018 à Joal –
Fadiouth. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître.

C’est à l’initiative et sous la présidence de Mme Aïssatou Sophie GLADIMA, Ministre des Mines et de la Géologie que s’est tenue la rencontre ayant abouti à la création du Festival de Joal Fadiouth. Le dit Festival censé promouvoir le géoparc qui est un nouveau concept développé depuis quelques années par des scientifiques de diverses disciplines.

Ces derniers considèrent à juste titre, comme tous les autres acteurs de la géologie, la Terre comme le patrimoine qui abrite, nourrit et offre de multiples paysages à l’être humain. D’où la nécessité de la préserver urgemment pour les générations futures, au bénéfice des populations. Les géoparcs contribuent à l’émergence économique, à la conservation du géopatrimoine, au développement et à la participation communautaire.Au Sénégal, Mme Aïssatou Sophie GLADIMA, en sa qualité de membre de l’ASFEG (Association des Femmes en Géosciences), s’attelle depuis quelques années à leur installation dans le pays. Le processus d’installation a démarré par la Petite Côte qui, plus accessible, dispose d’un patrimoine naturel remarquable, géologique exceptionnel ainsi que d’une richesse culturelle faite de diversité et de brassages ethniques.
Après la Petite Côte, des zones comme Dakar, Dindifélo et les sites d’orpaillage dans la région de Kédougou, sans oublier le Ferlo, auront leurs géoparcs en attendant d’en installer d’autres dans le reste du pays.

L’implantation des géoparcs va de pair avec plusieurs activités d’animation grand public. La plupart d’entre elles seront d’ordre culturel et scientifique pour mieux assurer leur impact sur le quotidien des populations qui, en raison des
ressources susceptibles d’être générées, en attendent des retombées positives.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *